Rechercher
  • Flavie Stevens

Tout savoir sur la vitamine D

La vitamine D, ou cholécalciférol est une vitamine jouant de nombreux rôles dans notre organisme. On la connaît principalement pour son influence positive sur la santé des os et des dents et le maintient du bon fonctionnement du système immunitaire. Même si sa synthèse peut se faire directement grâce à l'exposition au soleil, la carence est répandue dans la population... Découvrons-en un peu plus.


Les effets de la vitamine D

La vitamine D est une vitamine liposoluble (elle est soluble dans la matière grasse) qui a un impact sur la régulation de la quantité de calcium dans notre corps : si notre organisme en contient trop peu, elle va augmenter son assimilation et si nous en manquons et diminuera son absorption. Elle est donc essentielle pour la santé de nos os et de nos dents.

La vitamine D favorise aussi l'assimilation intestinale du magnésium et du phosphate, deux minéraux important pour maintenir une contractilité musculaire optimale.

La vitamine D soutient les cellules du système immunitaire et prévient donc les refroidissements mais aussi les maladies auto-immunes.

Elle permet aussi de lutter contre la fatigue et les dépressions saisonnières.


Symptômes de carence

  • ostéoporose, douleurs osseuse et fractures à répétition

  • caries

  • agitation et douleurs musculaires

  • fatigue

  • dépression et déprime

  • apparition de maladies (cancer, troubles cardio-vasculaires,...)


Sources de vitamine D

L'exposition au soleil

La vitamine D peut être synthétisée naturellement par le corps humain. Pour cela, plusieurs conditions doivent être respectées : étant fabriquée à partir de cholestérol, il faut en posséder assez. Les rayons UVB sont essentiels pour sa transformation, il faut donc s'exposer fréquemment au soleil. On recommande 20 à 30 minutes d'exposition quotidienne au moment le plus lumineux de la journée en T-shirt. Il est important que le foie et les reins soient en bonne santé car ce sont ces organes qui permettent la synthèse de la vitamine D. Un trouble intestinal pourra entraver la bonne constitution de la vitamine. On comprend alors qu'il est compliqué de réunir toutes les conditions pour maintenir naturellement un taux suffisant de vitamine D. A cela s'ajoute le fait qu'une peau mature, bronzée ou mat la synthétise moins bien.


L'alimentation

Certains aliments comme l'huile de foie de morue, certains poissons (saumon, sardine, maquereaux), les jaunes d'oeuf, les champignons et quelques produits laitiers contiennent de la vitamine D mais en de faibles quantités. On ne peut donc pas se baser sur l'alimentation pour obtenir un taux suffisant de cette vitamine.


La complémentation

Au vu des nombreuses difficultés rencontrées pour fabriquer sa vitamine ou la trouver dans l'alimentation, il peut être judicieux de se tourner vers l'utilisation de complément alimentaire. Comme toujours, attention, tous ne se valent pas. Il faudra choisir une vitamine D3, réellement assimilable et efficace pour l'être humain.

Au niveau de la posologie, on privilégiera les petites doses journalières (entre 800 et 3000 UI = unités internationales) plutôt que les gros dosages au bout de 15 jours. Cette méthode ne tient pas en compte la capacité d'absorption du corps qui ne peut assimiler une telle quantité. Cela n'aide donc pas à remonter son taux de vitamine.


La vitamine D étant liposoluble, il sera intéressant de la consommer (en gélule ou en goutte) lors du repas le plus gras de la journée pour favoriser son absorption dans l'organisme.


Excès de vitamine D

Si la vitamine D venait à être stockée dans l'organisme en quantité trop importante, certains troubles peuvent apparaître : un excédent de calcium qui risque de produit des dépôts dans les reins ou les vaisseaux sanguins, des diarrhées, une perte d'appétit et de poids, des maux de tête,...


Le taux de vitamine D peut être dosé dans une prise de sang à très faible coût. Il est donc toujours intéressant de le demander lors d'une biologie de contrôle. Il est aussi plus précautionneux d'être accompagné·e ou d'avoir l'avis d'un·e professionnel·le de la santé pour se lancer dans une cure de complément.


Conclusion

Comme toujours en naturopathie, nous mettons l'accent sur la prévention : nous n'attendrons pas de souffrir d'ostéoporose ou de grave maladie pour songer à la vitamine D. Si vous ne réunissez pas toutes les conditions nécessaires pour la synthétiser (ne serait-ce que vivre en Belgique et donc connaître les hivers grisâtres), il peut être intéressant d'envisager une cure pour maintenir un taux qui vous aidera à vous préserver votre santé.


Si vous souhaitez aller plus loin à ce sujet (ou sur une autre thématique) ou obtenir une approche personnalisée de l'alimentation ou de la nutrithérapie, n'hésitez pas à prendre contact avec moi.


Prenez soin de vous.


Flavie

22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout